des nouvelles du Tarox

Le Tarox est imprimé, massicoté, prêt à être assemblé et envoyé à tous et toutes celles et ceux qui l’ont précommandé cet été. On a aussi imprimé dans la foulée le poster pour les concert des Burning Heads et Unsane en octobre, il sera dispo au concert.
Concernant le Tarox il n’y aura a priori pas de rab, mais je n’exclue pas une réimpression par un autre moyen, je me renseigne pour le moment.
Un énorme merci à l’Insoleuse pour la patience et ce travail rondement mené, big up !

Il faudra attendre mon retour de Lyon pour les envois du Tarox, j’y suis dès mercredi prochain pour une rencontre au Bal Des Ardents avec Fabcaro et une expo à La Luttine ensuite :

Si vous êtes sur Lyon, avez précommandé le Tarox et comptez venir à la rencontre ou à l’expo, merci de m’envoyer un message au plus vite si vous voulez que je vous le donne en main propre !

L’Enfer

J’ai oublié de prévenir les gens qui viennent encore se perdre par ici et qui sont pas inscrits à ma newsletter, je serais dès ce soir et pour tout le week-end, au festival de micro-édition l’Enfer à Nancy. J’aurai avec moi mes linos, gravures sur bois, des patchs, quelques zines, des badges, etc.
L’Enfer a réalisé pour cette occasion un leporello avec les artistes exposants, sur le thèmes des péchés capitaux et vertus cardinales, pour lequel j’ai dessiné la Tempérance (et c’est ce qui avait entrainé la réalisation de mon Tarox).

mon expo à Memorabilia et la Taupinière restent en place encore un moment, et vous pouvez encore y acheter des gravures (pour certaines pas loin d’être épuisées)
Nous devons imprimer le Tarox la semaine prochaine, à l’Insoleuse, ma boutique reste fermée pendant ce temps-là.
Je crois que j’ai fait le tour…

news en vrac

Je donne peu de nouvelles, c’est pas faute d’en avoir : j’ai la tête dans le guidon au milieu de 15 boulots en cours et un déménagement prochain (voir en fin de billet, j’ai besoin d’un coup de main pour trouver la perle rare). À venir :

-je serai au festival Pas Serial, le 15 et 16 avril prochain à Besançon. À cette occasion, on concocte une expo de mes gravures  aux Passagers du Zinc, avec Chifoumi et l’Affiche Moilkan. L’expo débute la veille du festival, et il y aura une démo d’impression de linogravure (comme on l’a déjà fait 2 fois à Besançon)  le 14 à partir de 17h. L’expo regroupera une grande partie de mes gravures sur bois et lino, j’en aurais sous le bras pour les vendre. La date de fin d’expo n’est pas encore fixée, mais elle devrait trainer après le festival !

-Juste après je file dans le sud à Montpellier pour vernir, en compagnie de Gilles Rochier et Émilie Plateau, des expos en médiathèque conçues autour du travail de Fabcaro. Tout ça est mijoté par 6 pieds Sous Terre (je rajoute les détails dans les jours à venir), des expos des travaux personnes de Gilles, Emilie et moi auront lieu itou, et nous serons présents pour la Comédie du Livre en mai dans la foulée.

-le volume 2 des Croûtes aux coins des yeux sortira en mai, je m’arrache les cheveux sur les prolégomènes en ce moment même.

-j’ai trouvé un éditeur pour publier mon dictionnaire personnel, j’attends de voir quand on s’y colle pour de bon !

Avec tout ça, je continue mes gravures sur lino et bois, j’ai quelques croquis qui attendent dans mes carnets d’être concrétisés.
Une autre expo de gravures devrait avoir lieu en juillet à Bordeaux, pour ça j’attends encore pour détailler.

Le tout en  cherchant un appartement pour juin/juillet… et c’est encore ça le plus difficile. Je dois trouver un logement assez grand pour pouvoir y travailler, c’est le serpent qui se mord la queue : sans logement assez grand, pas de travail et pas de travail, pas de sous pour le loyer. Alors je profite de mon blog pour lancer un appel à tout hasard :
Je cherche au minimum un T2 (T2 bis ou T3 idéalement, pour avoir un atelier, qui n’a pas besoin d’être gigantesque non plus, une pièce à part pour imprimer, en somme), 500-600€ (grand max) charges comprises, sur Bordeaux. Le plus compliqué n’est pas de trouver ce logement, mais trouver un bailleur qui accepte de me le louer. Avis à la population : si vous avez cette perle rare dans votre répertoire ou si vous êtes un-e proprio, vous pouvez me contacter ici.
D’ici là je continue de chercher le coin à champignons rares…